`
Espace doctorants en danse

18 novembre 2011 • Élaboration du corpus et traitement des sources en thèse, programme

Sources et corpus de la thèse

Centre national de la danse, Pantin
Vendredi 18 novembre 2011
9h-17h30

Pour ce premier atelier de la saison 2011-2012, nous avons choisi d’adopter une perspective très méthodologique, et de mettre ainsi l’accent sur l’une des dimensions majeures du travail de thèse. Nous vous proposons de réfléchir ensemble à deux questions phares de nos parcours de doctorants, auxquelles nous sommes confrontés tout au long de la thèse : la construction du corpus et le traitement des sources. Il s’agira pour nous de les envisager dans la diversité de nos sujets et de nos disciplines, mais aussi dans la spécificité de l’objet danse qui est le nôtre.

PROGRAMME

9h
Accueil des participants

9h30-13h

Les fonds de la médiathèque du Centre national de la danse

Répondant : Patrick Germain-Thomas, professeur d’économie et de gestion à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris.

9h30
Juliette Riandey, documentaliste-archivisite et Laurent Sébillotte, directeur de la médiathèque du CND : Eléments de présentation des fonds et méthodes de la médiathèque du CND.

10h30
Mélanie Papin, doctorante en danse, laboratoire « Analyse des discours et pratiques en danse », Paris 8 : Le fonds Jean-Marie Gourreau, un panorama de la scène chorégraphique en France.

11h15-11h30
Pause

11h30
Mattia Scarpulla, docteur en arts (spécialité danse) des universités de Nice et de Turin : Le passage du fonds d’archives au corpus. La source, entre production et interprétation. À partir du fonds Ea Sola.

12h15
Ariane Dollfus, journaliste à Danser et auteur de Noureev, l’insoumis, biographie publiée chez Flammarion (2007) : Recherche documentaire autour de Rudolf Noureev, l’exemple de la New-York Public Library for Performing Arts Jerome Robbins Dance Division.

13h-14h30
Pause déjeuner

14h30-17h30

Table de travail autour des questions liées à l’élaboration du corpus et du traitement des sources en thèse

Discussions en présence de Patrick Germain-Thomas et Sylviane Pagès, maître de conférences au département Danse de l’Université Paris 8 (laboratoire d’analyse des discours et pratiques en danse).

Axes abordés et exposés :

1- La dimension lacunaire des sources dans la recherche en danse (questions liées aux problèmes d’accessibilité mais aussi de compétence - savoir lire une notation, une partition...-, à la disparité des sources, à leur fiabilité, au problème de la présence du corps dans les sources...)

Séverine Etcheto, doctorante, musicologie, RASM, Evry-Val-d’Essonne : Le rapport entre mouvement, narration et forme sonore dans la musique de ballet d’Adolphe Adam.

2- Sources et méthodologies : quels choix ? dans quelle mesure les sources déterminent-elles le choix d’une méthodologie ? dans quelle mesure le champ disciplinaire et ses méthodes influent-ils sur le choix des sources ?

Arianna Fabbricatore, doctorante ATER, littératures et cultures italiennes, Paris-Sorbonne : Genèse et développement du ballet d’action au XVIIIe siècle : la dialectique de la recherche entre la construction d’un corpus problématique et la pluralité culturelle du genre.

3- Travailler sur des supports filmiques ou sur des supports écrits : un choix à faire ? Plus largement, quels sont les enjeux liés aux supports des sources ?

Sandra Dubs, doctorante, anthropologie sociale, LIAS-IMM, EHESS : Rendre compte de la danse amérindienne par l’image : l’implication du choix entre images fixes ou vidéo.

4- Travailler sur un corpus récent/contemporain ou sur un corpus ancien : en quoi les questions et les problèmes diffèrent, quelles sont les spécificités méthodologiques de ces deux champs de recherche ?

Pauline Boivineau, doctorante, histoire contemporaine, CERHIO, Angers : Sources et méthodologie pour une approche de la danse contemporaine en France au prisme du genre et du féminisme.

5- Corpus et problématique : une fois le corpus constitué, quelle question lui poser ? Mais s’agit-il bien de deux étapes successives ? La problématique naît-elle avant la constitution du corpus, pendant ou après ? Corpus et problématique ne se définissent-ils pas plutôt réciproquement ? Ainsi comment articuler ces deux aspects du travail ?

Discussion générale

PARTICIPATION A L’ATELIER DU 18 NOVEMBRE 2011

Réservation obligatoire : 01 41 83 98 98 - reservation@cnd.fr
Nous sommes à votre disposition pour plus d’information du lundi au vendredi de 10h à 19h.

  • Documents joints
  • A LA UNE



    Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Programme




    Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




    Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




    Recherches en danse n° 5




    Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




    Edition Danse.com




    Le Doctorat à la loupe




    Suivre les nouveautés du site en RSS


    TOUTES LES UNES