`
Espace doctorants en danse

COCONNIER, Clémence

Intitulé de la thèse : Etre artiste de cirque : engagement, dispositions, socialisation professionnelle et corporelle : le cas des acrobates.

Disciplines : STAPS/Sociologie

Directeurs de thèse : Pierre-Emmanuel Sorignet et Jean-Paul Clément

Université : Université Paul Sabatier, Toulouse 3
École doctorale : CLESCO
Équipe de recherche ou laboratoire : Sports, Organisations, Identités (SOI)

Année d’inscription en thèse : 2010


Résumé de thèse : Cette thèse étudie les métiers du cirque aujourd’hui, à partir de la question : comment les artistes de cirque vivent-ils leur profession au quotidien ? A la fois art du spectacle et pratique corporelle, le cirque est à la croisée entre sport et art. Le travail au cirque, comme activité mobilisant un engagement « corps et âme » de l’individu, articule la catégorie du privé avec celle des organisations sociales. S’intéresser aux métiers du cirque permet de traiter des problématiques contemporaines de socialisation par les pratiques corporelles et artistiques, et plus spécifiquement des modes de socialisation des individus par et au-delà de la pratique professionnelle.
L’enquête de terrain, de type ethnographique, aborde la problématique des parcours professionnels en prenant comme cadre théorique d’analyse la « dynamique des champs » et la notion d’habitus (Bourdieu, 1979). Depuis le « nouveau cirque » des années 1970, les mutations esthétiques et institutionnelles du cirque en France et en Europe, soulèvent les questions de légitimité artistique et de définitions des acteurs par rapport à un marché de plus en plus structuré. Fildefériste, jongleur, acrobate, trapéziste, « metteur en piste », antipodiste, écuyer, dompteur, aérien, équilibriste, clown, etc… désignent autant de métiers, de statuts (artisan, artiste, interprète, créateur, auteur), et constructions sociales des individus (modes de vie et styles de vie). Quelles dispositions caractérisent l’engagement des individus et leur maintien ou reconversion dans l’exercice d’une activité professionnelle au cirque ?

Notice biographique : Clémence Coconnier est artiste chorégraphique. Après une Maîtrise et un DEA sur les formes contemporaines du cirque (Institut d’Etudes Théâtrales - Paris 3), elle poursuit ses recherches sur les métiers du cirque en Sociologie : dans une démarche d’enquête de terrain, elle approfondit la question des styles de vie des artistes de cirque et de leurs rapports au métier.

[fiche mise à jour en février 2012]

  • Documents joints
  • A LA UNE



    Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Programme




    Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




    Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




    Recherches en danse n° 5




    Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




    Edition Danse.com




    Le Doctorat à la loupe




    Suivre les nouveautés du site en RSS


    TOUTES LES UNES