`
Espace doctorants en danse

Journées d’études • Exposer dans l’entre-deux-guerres : enjeux politiques, économiques et artistiques, 19 et 20 novembre 2010, Paris

Les manifestations culturelles internationales (expositions universelles, festivals, foires d’art) rythment depuis le XIXe siècle la perception que les sociétés européennes se font de leur identité culturelle. Le projet Montrer, exposer, représenter en Allemagne et en France (XIXe/XXe siècles) vise, en partant de l’exemple de l’Allemagne et de la France, à étudier ces manifestations dans une perspective historique et artistique, comparative et croisée, et à les étudier à l’échelle de l’Europe. En s’interrogeant sur l’organisation concrète et le contexte précis de ces événements, sur leur portée artistique, sociale, et politique mais aussi sur les réseaux d’acteurs ainsi mobilisés, il s’agit d’étudier quelles relations ont existé entre ces différentes manifestations (rapports conflictuels, concurrentiels, partenariat) et les réseaux de médiateurs qui ont animé ces liens et ces circulations d’idées, d’objets et d’individus.
A la suite des deux premières journées d’études de juin 2009 consacrées au long XIXe siècle et intitulées « Internationalisation des arts et mise en scène de la nation », cette deuxième étape nous conduit dans les années 1920 et 1930. Il est en effet intéressant de suivre dans une période de tensions diplomatiques croissantes l’évolution des relations culturelles internationales sous l’angle des expositions (galeries, musées, expositions universelles), lieux de dialogues pour les uns, de confrontations pour les autres. Ces dernières vont être en outre influencées dans l’entre-deux-guerres par le développement et la professionalisation de la publicité et de la propagande, ainsi que par les progrès technologiques. Non seulement la manière d’exposer s’en trouve modifiée, mais aussi ce qu’on expose. C’est ainsi que le cinéma, le Septième Art, gagne en visibilité et dispose désormais de ses propres lieux d’exposition avec les premiers festivals. Plus largement, les questions fort anciennes du lien entre arts et techniques, entre diffusion et vulgarisation se trouvent à nouveau posées, forçant les contemporains à s’interroger sur la fonction même des expositions.
Quelques moments clés de la période serviront plus particulièrement de lieux d’observation, dans un dialogue mettant en relation chercheurs de diverses disciplines (historiens, historiens de l’art, sociologues...).

Lieu :
• Vendredi 19 novembre : Cinémathèque française, 51 rue de Bercy, 75012 Paris (M° Bercy).
• Samedi 20 novembre : Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris (M° Odéon ou St-Michel).

Organisation :
Le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) avec le soutien du Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA).

Responsables scientifiques :
• Alexandre Kostka (Université de Strasbourg, GEPE)
• Caroline Moine (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC)
• Martin Schieder (Universität Leipzig)

Contact : carolinemoine@free.fr

Programme sur le site du CHCSC :
http://www.chcsc.uvsq.fr/journees/Exposerdansl%27entredeuxguerres.html

A LA UNE



Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Appel à communication




Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




Recherches en danse n° 5




Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




Edition Danse.com




Le Doctorat à la loupe




Suivre les nouveautés du site en RSS


TOUTES LES UNES