`
Espace doctorants en danse

Petite université populaire de la danse, 2010/2011, Théâtre National de Chaillot


Petite université populaire de la danse. Saison 2010/2011

La Petite université populaire de la danse, organisée depuis l’an dernier par le Théâtre National de Chaillot en partenariat avec le département danse de l’université Paris 8 et le musée du Louvre, reprend cette année.

Comme l’an dernier, ce cycle s’organise autour de verbes d’action : s’asseoir, prendre par la main, porter, arriver/partir, courir. Chacun de ces verbes donne lieu à une conférence, animée par un chercheur de Paris 8 ou d’ailleurs. Cette conférence a lieu le samedi au Théâtre national de Chaillot. Ainsi, l’an dernier, nous nous sommes demandé ce que c’était qu’être debout (et ce que représentait le fait d’être debout dans un cours de danse, dans un ballet classique, une pièce contemporaine...). Puis le geste de tomber a été l’occasion de relire l’histoire de la danse au XXe siècle, en observant la façon dont la chute a cessé d’être considérée comme un échec pour devenir un motif caractéristique, susceptible de faire l’objet de techniques et révélateur d’un nouveau rapport à la gravité. L’exploration des multiples manières de tourner a ensuite permis de caractériser différentes cultures chorégraphiques, occidentales et extra-occidentales, en mettant en lumière aussi bien la diversité des organisations corporelles que de surprenantes similitudes entre des esthétiques a priori étrangères les unes aux autres...

La conférence à Chaillot est suivie, quelques jours plus tard, d’une visite guidée au Musée du Louvre. Cette visite, animée par Laetitia Doat et Marie Glon, propose de mettre en relation des oeuvres du musée à des images de danse. L’enjeu réside dans le fait de mieux voir les unes grâce aux autres : un croquis de Petrouchka par Alexandre Benois fait jaillir avec force l’énigme du Pierrot de Watteau et de son rapport au poids ; la Vénus callipyge de Barois permet d’éclairer toute la question de la spirale dans la danse moderne ; une photographie de Dominique Bagouet en suspension dans Déserts d’amour révèle les caractéristiques fondamentales d’une descente de croix médiévale, qui en retour fournit des outils nouveaux pour appréhender le travail corporel de Trisha Brown dans Locus...

L’entrée est libre et vous êtes cordialement invités. Il faut juste penser à réserver (01 53 65 30 00), surtout pour le Louvre, où le nombre de places est très restreint.

Informations pratiques :

Conférences au Théâtre National de Chaillot
S’asseoir > samedi 23 octobre à 17h, par Isabelle Ginot
v
Prendre par la main > samedi 27 novembre à 14H30, par Marina Nordera
Porter > samedi 5 février à 17h, par Christine Roquet
Arriver / Partir > samedi 19 mars à 17h, par Mahalia Lassibille
Courir > samedi 30 avril à 17h, par Federica Fratagnoli

Visites guidées au musée du Louvre
par Laetitia Doat et Marie Glon
S’asseoir > mercredi 27 et vendredi 29 octobre à 19h
Prendre par la main > mercredi 1er et 8 décembre à 19h
Porter > mercredi 9 et vendredi 11 février à 19h
Arriver / Partir > mercredi 23 et 30 mars à 19h
Courir > mercredi 11 et vendredi 13 mai à 19h

Théâtre National de Chaillot
direction Dominique Hervieu – José Montalvo
1 place du Trocadéro 75116 Paris
01 53 65 30 00
www.theatre-chaillot.fr
theatre-chaillot.fr/la-petite-universite-populaire-de-la-danse

A LA UNE



Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Programme




Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




Recherches en danse n° 5




Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




Edition Danse.com




Le Doctorat à la loupe




Suivre les nouveautés du site en RSS


TOUTES LES UNES