`
Espace doctorants en danse

Appel à communications • Apprentissage et sensorialité / Paris / MSH/ mai 2011

Journées de la recherche doctorale en ethnoscénologie

Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord

17-18 mai 2011

Recherche en ethnoscénologie : Apprentissage et sensorialité

Appel à contribution

Deadline : 17 mai 2010

Ces journées d’études interdisciplinaires et internationales en ethnoscénologie ont pour but d’esquisser un état des lieux de la recherche dans ce domaine défini comme "études interdisciplinaires de l’esthétique des incarnations des imaginaires". En permettant aux doctorants et aux jeunes chercheurs d’exposer leurs travaux et d’en débattre ensemble, l’objectif est de favoriser les rencontres, les échanges et les discussions entre chercheurs et doctorants dont les intérêts scientifiques (sociologie, anthropologie, histoire, économie, sciences cognitives...) s’articulent autour des nouveaux enjeux des arts vivants.

APPRENTISSAGE & SENSORIALITÉ

Toute théorie du théâtre présuppose une théorie de l’apprentissage. Ce principe énoncé voici plusieurs décennies (Pradier 1979, 1986) associe l’expérience des praticiens et les savoirs acquis dans plusieurs champs de la connaissance. L’histoire des arts aussi bien que des pratiques spectaculaires et performatives qui constituent l’objet de recherche de l’ethnoscénologie met en évidence les rapports étroits entre la question de l’apprentissage et de la sensorialité. Les recherches dans le domaine des activités physiques ou pratiques corporelles se systématisent à la fin du XIXe et au début du XXe siècles sous l’influence des réformateurs de l’éducation physique (P.-H. Ling, G. Demeny, G. Hébert…), de la danse (F. Delsarte, I. Duncan, R. Laban…) et du théâtre (C. Stanislavski, V. Meyerhold, J. Copeau…). Depuis, les praticiens, les réformateurs et les pédagogues continuent d’établir, de développer et d’entretenir chez leurs élèves une correspondance entre éducation du corps et esthétique afin d’affiner la perception des nuances du monde sensible, en vue de leur inscription dans l’acte créateur. Dans ce cas, l’esthétique est autant inductrice qu’induite. Toutefois les perspectives disciplinaires coutumières des arts de la scène et des études en neurosciences et en sciences et techniques des activités physiques et sportives tendent, dans la recherche, à dissocier l’esthétique de la question de l’apprentissage et de la sensorialité. Pourtant, dès les années trente, Marcel Mauss introduisait ses leçons sur l’art en partant de la corporéité, et en soulignant l’entièreté biologique, psychologique et sociologique de tout phénomène humain. Ces deux journées d’étude ont le projet de faire se croiser les disciplines dont l’apport singulier doit permettre la mise en évidence de leur nécessaire complémentarité.

Invités artistiques et scientifiques aux journées :

- Catherine DASTÉ
- Georgianna WIERRE-GORE
- François LAPLANTINE
- Georges CHAPOUTHIER
- Marc JEANNEROD
- Vincent PREVOSTO

Communications :

Les communications des intervenants sont de vingt minutes suivies de dix minutes d’échanges. Les interventions, en français de préférence, seront d’une durée de 20 minutes. Les communications en anglais devront être accompagnées d’une traduction en français, qui sera distribuée aux participants. Les invités viendront nous parler une heure, suivie d’un débat d’une heure environ.

Tarifs :

L’inscription aux journées d’études est gratuite. Les transports, logement et repas ne sont pas pris en charge par les organisateurs. Une formule repas sera proposée permettant de déjeuner sur les lieux du colloque et/ou à proximité.

Lieu des journées :

Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, cliquez ici : http://mshparisnord.org/

Responsable : Laboratoire d’ethnoscénologie, MSHPN

http://mshparisnord.org

Adresse : Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, 4 rue de la Croix Faron, 93210, Saint Denis La Plaine France