`
Espace doctorants en danse

Pratiques de thèse en danse, 3 février 2017 • Fabrique de thèses / Appel à communication

FABRIQUE DE THÈSES. ARTISANAT ET BOITE À OUTILS DU CHERCHEUR #1

3 février 2017
Centre national de la danse - Pantin

•> Date limite de réponse : 8 janvier 2017

Avant d’être un objet fini, synthèse glorieuse d’un travail de plusieurs années, la thèse peut s’apparenter à un travail parfois fastidieux et parsemé de troubles, alternant doute et enthousiasme.

À partir de communications de doctorants en début de thèse, l’atelier Pratiques de thèse en danse propose Fabrique de thèses, une journée consacrée à l’échange et la réflexion sur les dessous du Doctorat. Cette journée d’étude sera le moment pour partager outils et réflexions afin de s’aider, partager et de se rencontrer autour de problèmes très concrets de la recherche.

Des aspects pratiques concernant le choix du sujet, de(s) directeur(s) de thèse, de la problématique, à l’engagement du chercheur dans la méthode et la démarche scientifique, cette journée d’étude voudra cerner les prémices de la recherche pour ensuite déceler stratégies et tactiques mises en œuvre par les doctorants au cours de leur travail. Face aux nombreux imprévus jalonnant le travail de thèse, à quelles épreuves épistémologiques, pragmatiques et relationnelles se heurtent les jeunes chercheurs ? Vers quelles ressources et interlocuteurs se tournent-ils ? Comment contournent-ils les difficultés rencontrées et comment celles-ci influent-elles sur l’orientation de leurs travaux ? Comment aménagent-ils temps et espaces dans le but de façonner au mieux leur exercice ? Fabrique de thèses sera un moment qui se voudra convivial dans le dessein d’échanger autour de la mise en place du travail de Doctorat et de ses pans méthodologiques et sensibles.

Édifiant une analyse d’un objet artistique et posant bien souvent la sensation comme savoir, les doctorants qui travaillent sur la danse doivent se distancier de leur objet pour mieux en percevoir les contours. Réunir des conditions d’accueil, trouver posture et engagement dans la recherche sont autant d’étapes embryonnaires de la construction d’une thèse qui permettent de tendre à l’objectivation des intuitions et inductions du chercheur. Les études en danse sont encore peu et mal connues parce qu’entrées tardivement à l’université. Elles se caractérisent par leur grande pluridisciplinarité. Outre les départements libellés « danse », les recherches en danse s’élaborent aussi au sein de disciplines telles que l’esthétique, l’histoire, l’anthropologie, la sociologie, les arts du spectacle, les études théâtrales, etc.

Cette pluridisciplinarité permet aux études en danse de regrouper des méthodes diverses. Nous croyons avec conviction en l’utilité de croiser ces heuristiques. La rencontre fructueuse entre les représentants de différentes disciplines ne peut que permettre l’épanouissement des réflexions épistémologiques pour la recherche en danse.

Afin d’explorer cette fabrique du Doctorat, dans ses aspects concrets et pragmatiques, Fabrique de thèses invite les doctorants en début de thèse de toutes disciplines, et dont l’objet d’étude est la danse, à soumettre une amorce de leur recherche, en résonance avec les questionnements énoncés dans les trois axes proposés :

1er axe : Problématique, premières hypothèses et questions épistémologiques
L’objectif de cet axe est d’explorer les débuts d’une recherche : choix de l’objet, de la problématique, élaboration des méthodes, et démarrage de l’enquête. Les questions relevant de cet axe prennent des formes diverses :

  • Comment définir son sujet, en lien avec l’état de la littérature, sa discipline, ses intérêts, et ceux du directeur de thèse ?
  • Comment ancrer son travail de recherche dans une filiation tout en proposant un projet de thèse nouveau et inédit ?
  • Quelles sont les méthodes mises en œuvre pour mener à bien son enquête ? Quelles en sont les redéfinitions face aux avancées des recherches et à la confrontation aux archives et terrains ?
  • À quels problèmes discursifs un sujet et un objet de thèse sont-ils exposés ?
  • Comment mettre en œuvre une recherche située au carrefour de plusieurs champs ?

2e axe : Un chercheur au travail, s’organiser pour mener à bien ses recherches
Il s’agit ici de rentrer dans un aspect très concret, et pourtant peu exposé, celui de l’organisation et de la gestion de son planning de recherche. Voici quelques questions relevant de cet axe :

  • Quel planning de recherche, en fonction de la nature de la recherche, de l’accès aux sources, aux terrains, des injonctions propres à chaque discipline ?
  • Comment mettre à jour sa bibliographie ?
  • Quel type de classement pour ses archives ?
  • Comment préparer une grille d’entretien, et comment retranscrire ce dernier ?
  • Comment hiérarchiser les données récoltées ?
  • Quels logiciels selon la discipline, la méthode, et le sujet ? Quelles utilisations des bases de données, si le sujet y est propice ?

3e axe : Nouer des contacts et s’intégrer dans son milieu de recherche
En s’inscrivant en Doctorat, l’étudiant devient jeune chercheur, s’inscrivant lui-même dans une recherche cumulative et dans un réseau de chercheurs. L’objectif de cet axe sera de traiter de l’aspect relationnel et social du moment de thèse, que ce soit avec son directeur, au sein d’un réseau de recherche, ou dans la prise de contact avec ses interlocuteurs. Les pistes à aborder :

  • La relation avec le(s) directeurs
  • Contacter des professeurs dont les thèmes de recherches sont proches du sujet de recherche du doctorant
  • Comment rendre visible sa recherche ?
  • Comment publier ? Comment présenter une communication orale ?
  • Comment prendre contact avec des personnes non universitaires, dans le cadre par exemple d’entretiens ou d’observations ?

Modalité de soumission des communications :
Pratiques de thèse en danse souhaitant favoriser la pluridisciplinarité, tous les chercheurs en début de thèse, dont l’objet de recherche est la danse, et plus largement les pratiques chorégraphiques, sont appelés à soumettre une proposition de communication, amorce de leur thèse, à travers un résumé de 3 000 signes et à joindre une biographie de 800 signes maximum au plus tard le 8 janvier 2017 à l’adresse suivante : doctorantsendanse@gmail.com

Merci de préciser votre/vos discipline(s), sujet et année de thèse ainsi que le nom de votre/vos directeur(s) de recherche, votre/vos université(s) et votre laboratoire de rattachement, afin que nous puissions traiter votre proposition.

Après réception des propositions et sélection de celles-ci, les doctorants seront invités à exposer leurs travaux en 20 minutes, puis à résumer leur intervention en 60 secondes à l’instar de la soirée « Ma recherche en danse en 180 secondes » donnée par l’association des Chercheurs en danse (aCD), qui suivra et clôturera cette journée.

La journée d’étude Fabrique de thèses se déroulera le 3 février 2017 au Centre national de la danse à Pantin.

  • Documents joints
  • A LA UNE



    Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Appel à communication




    Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




    Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




    Recherches en danse n° 5




    Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




    Edition Danse.com




    Le Doctorat à la loupe




    Suivre les nouveautés du site en RSS


    TOUTES LES UNES