`
Espace doctorants en danse

Pratiques de thèse en danse, 23 & 24 septembre 2016, Lyon • Corps hors-codes

23.09 & 24.09.2016

AU CN D LYON

PROGRAMME

CORPS HORS-CODES : DIALECTIQUES MULTIPLES ENTRE PRATIQUES DANSÉES ET TECHNIQUES CORPORELLES

23.09.2016

CORPS REBELLES
Au musée des Confluences 86 quai Perrache, 69002 Lyon

11:00–12:30
Visite collective de l’exposition Corps rebelles

RECHERCHE EN ACTE
Au CN D Lyon
40 ter rue Vaubecour, 69002 Lyon

Avec la participation de Claudia Palazzolo, maître de conférences en Arts du spectacle au département des Arts de la scène de l’image et de l’écran (ASIE) à l’université Lumière Lyon 2 et d’Agathe Dumont, danseuse et enseignante-chercheuse indépendante.

CORPS ET SOCIÉTÉ : UN REGARD TRANSHISTORIQUE

14:00–14:15
Introduction par l’équipe de Pratiques de thèse en danse

14:15–15:00
Discussion collective autour de l’exposition Corps rebelles

15:15–16:30
Présentations de doctorants + discussion (20 min + 10 min par présentation)

Julie De Bellis, doctorante en musicologie à l’université Lumière Lyon 2, en codirection avec l’université de Nice Sophia Antipolis, sous la direction de Pierre Saby et de Marina Nordera.
« Un corps hors-norme au XVIIe siècle ? L’exemple d’Hilaire Dolivet, “le jovial” ».

Marion Fournier, doctorante en danse à l’université de Lorraine, en cotutelle avec l’université de Leipzig, sous la direction de Roland Huesca et d’Inge Baxmann.
« Quelle réception du corps bauschien en France ? L’exemple de Nancy ».

16:30–17:30
Discussion.
Conclusion de la journée par l’équipe de Pratiques de thèse en danse et les répondantes.

24.09.2016

RECHERCHE EN ACTE
Au CN D Lyon
40 ter rue Vaubecour, 69002 Lyon

Avec la participation de Claudia Palazzolo, maître de conférences en Arts du spectacle au département des Arts de la scène de l’image et de l’écran (ASIE) à l’université Lumière Lyon 2, de Gretchen Schiller, chorégraphe et professeur des Arts de la scène à l’université de Grenoble Alpes et d’Agathe Dumont, danseuse et enseignante-chercheuse indépendante.

À LA CROISÉE DES PRATIQUES : CORPORÉITÉS ET TECHNIQUES CORPORELLES

9:30–9:45
Introduction par l’équipe de Pratiques de thèse en danse

9:45–11:30
Présentations de doctorants/jeunes docteurs + discussion (20 min + 10 min par présentation)

Krizia Bonaudo, doctorante en littérature comparée à l’université de Paul-Valéry Montpellier 3, en cotutelle à l’université de Turin, sous la direction de Marie- Ève Therenty.
« Entre les culbutes et les boniments forains. Cirque et corporéité dans les pièces d’avant-garde ».

Karine Montabord, doctorante en histoire de l’art à l’université de Grenoble Alpes, sous la direction d’Alain Bonnet
« Danser Dada : entre corps objet et corps expérience ».

Francesca Beatrice Vista, doctorante contractuelle à l’université « La Sapienza » à Rome, sous la direction de Vito di Bernardi.
« Quel corps ? Quel code ? Techniques et dialectiques dans les créations du présent d’Adriana Borriello ».

11:45–13:00
Discussion.
Conclusion de la session par l’équipe de Pratiques de thèse en danse et les répondantes.

LA RÉIFICATION DE L’INDIVIDU : CONSENTEMENTS ET RÉSISTANCES DU CORPS

14:30–16:15
Présentations de doctorants/jeunes docteurs + discussion (20 min + 10 min par présentation)

Pauline Boivineau, docteure en histoire contemporaine à l’université d’Angers, thèse soutenue sous la direction de Christine Bard, le 18 décembre 2015.
« Subvertir les assignations de genre : un enjeu difficile pour les chorégraphes contemporains ».

Oriane Maubert, doctorante à l’université de Paul-Valéry Montpellier 3 sous la direction de Didier Plassard.
« Du mannequin au danseur : dichotomie du corps dans Showroomdummies de Gisèle Vienne et Étienne Bideau-Rey ».

Andrea Luigi Sagni, doctorant en philosophie à l’université Jean Moulin Lyon 3 sous la direction de Thierry Hoquet.
« Corps dépossédés, corps retrouvés. La danse à l’épreuve des troubles du comportement alimentaire et de l’obésité ».

16:30–17:20
Témoignages de pratiques corporelles hors-codes + discussion (15 min + 10 min par présentation)

Cléo Scozzesi, étudiante en Master 2 Recherche en psychopathologie et psychologie clinique, rattachée au Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique de l’université Lumière Lyon 2, avec Laureline Gelas, chorégraphe.
« Le dispositif à visée thérapeutique “Écoute corporelle” : une rencontre de la danse et du soin psychique en milieu carcéral ».

Carole Brandon, doctorante en arts et sciences de l’art à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Françoise Parfait.
« Ce corps incertain des espaces incertains : la force des réseaux sociaux ».

17:20–18:00
Discussion.
Conclusion des journées par l’équipe de Pratiques de thèse en danse et les répondantes.

INSCRIPTION

Écrire à recherche.repertoires@cnd.fr pour indiquer la ou les sessions auxquelles vous assisterez, en précisant :
• votre prénom et nom ;
• votre université de rattachement et formation en cours (doctorat, master) ;
• votre discipline et le sujet de votre recherche ;
• si vous avez plus ou moins de 26 ans ;
• les sessions auxquelles vous assisterez :

  • vendredi 23 septembre matin (exposition Corps rebelles) ;
  • vendredi 23 septembre après-midi ;
  • samedi 24 septembre matin ;
  • samedi 24 septembre après-midi.
  • Documents joints
  • A LA UNE



    Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Programme




    Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




    Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




    Recherches en danse n° 5




    Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




    Edition Danse.com




    Le Doctorat à la loupe




    Suivre les nouveautés du site en RSS


    TOUTES LES UNES