`
Espace doctorants en danse

Semaine des arts, 21-25 mars 2016, Université Paris 8

Quatrième édition de la Semaine des Arts

21 au 25 mars 2016
Université Paris-8

Extrait du programme :

Lundi 21 mars 2016 13h-15 h – Amphi 4
Les jeux chorégraphiques

Mis en scène par Laurent Pichaud et Rémy Héritier sous forme de soirées publiques, les jeux chorégraphiques sont un dispositif spectaculaire, pédagogique et réflexif qui répond à un impératif ludique : risquer de s’entendre parler de danse.
Dans ces jeux, librement inspirés de ceux de l’OuLiPo, des « experts » de la danse invités ainsi que le public présent sont mis au défi d’identifier un style, une esthétique, un auteur, à partir d’extraits dansés, écrits ou inventés pour l’occasion. L’enjeu n’est pas tant de « tomber juste » que de créer un espace commun pour faire entendre comment chacun regarde et parle de la danse.

Du lundi au vendredi 25 mars 13h-14h15 – Studio Danse A1-163
ATELIERS DU GESTE

Durant la semaine des arts, tous les jours de 13h00 à 14h15, le département danse vous invite dans son studio à un moment autour du corps et de la sensation. Tous les jours, une pratique différente, mais toujours accessible à tous – danseurs, allergiques à la danse, traumatisés du sport à l’école, etc. Il s’agira de partager des pratiques douces, tournées vers l’écoute, la détente et l’attention à soi et aux autres.
Prévoir une tenue souple et chaude.

Ateliers Performance
Lundi 21 mars 15h-18 h – Studio Danse A1-163
Queer, Performance et Politique

Matthieu Nieto - Lasseindra Ninja
Queer, Performance et Politique, est une proposition hybride, entre théorie et pratique, pour questionner les notions de représentations et performances queer. D’abord, une rencontre avec les Migratrices, un collectif queer, féministe et post-colonialiste, qui vous inviteront à explorer performativement les espaces intimes ou collectifs, de l’expression du genre au sein de l’université en collaboration avec des artistes drag. Dans un second temps, nous inviterons l’artiste Lasseindra Ninja pour un workshop de voguing et une mini-conférence sur la ballroom scene et l’appropriation culturelle.

Mardi 22 mars 16h-16h30 – Amphi Y
Entre exils et voyages, le dit de migrants

Climène Zarkan et Sona Pogossian
A partir de photos de migrants d’hier et d’aujourd’hui, une danseuse et une musicienne font le récit de voyages d’exil. Des émotions d’hommes et de femmes, des imaginaires bousculés, surgissent sur la scène.
Le chemin de l’exil s’affiche comme un voyage initiatique identitaire et intime. L’alliance du chant et de la danse sur une trame scénique audiovisuelle recrée une atmosphère familière et troublante. C’est l’engagement à la fois impliqué et distancié des deux artistes qui sous-tend cette création d’actualité.

Mardi 22 mars 17h-18h30 – Bibliothèque Universitaire
Vendredi 25 16h30-18h – Hall 1er étage du Bâtiment A
AUTOUR DE LA TABLE / AROUND THE TABLE
Réalisation : département danse, collectif kom.post et compagnie Oro.

« Autour de la table » est un projet de partage des savoirs et des pratiques des corps réalisé depuis 2008 à travers différents pays. Personnels administratifs, étudiants, techniciens, enseignants, agents de sécurité racontent les gestes, les sensations, les lieux de leur pratique ou de leur métier, dans des récits chronométrés qui ont été préparés par de longs entretiens. Chaque récit est suivi d’un temps d’échange avec la tablée, avant que les spectateurs ne changent de table pour rencontrer un nouveau « speaker ».
​Durée 1h15 environ.
Jauge limitée, réservation conseillée : kom.post2015@gmail.com

Mercredi 23 et jeudi 24 mars 2016 18h-19 h – Salle de lecture des Archives Nationales
FONDS D’ÉCRAN
Danse : Nathalie Collantes et Julie Salgues Son : Valérie Lanciaux
Site internet : g-ui.netleprojetrobinson.org

FONDS D’ÉCRAN est une installation/performance, elle repose sur l’activation de plusieurs écrans qui diffusent le site internet LE PROJET ROBINSON. La danse se joue à deux dans la perspective des images. Dans la salle de lecture des Archives Nationales, les deux danseuses tissent des relations entre images internet et danse vivante. Le visiteur se déplace d’un ordinateur à l’autre, se pose où il veut ; il crée son cheminement personnel. La danse invite à repenser intimement l’archive au présent.

Jeudi 24 mars – Salle de projection A1-181
Chantal Akerman, Retours sur l’oeuvre

Proposition de Frédéric Sabouraud
Dans une urgence qui s’est faite aussi évidence, nous avons souhaité accompagner la disparition de Chantal Akerman, pour deux raisons :
Le thème « L’Art engage » nous a semblé résonner fortement avec l’oeuvre de l’artiste.
Il existe une profonde parenté entre son travail et l’approche du cinéma telle qu’elle se déploie au sein de l’université Paris 8.
Nous proposons le temps d’une journée une série de discussions à partir d’interventions accompagnées d’extraits présentés par Cyril Béghin, Christa Blümlinger, Hélène Fleckinger, Mathias Lavin, Valentina Morales Valdés, Julie Perrin, Frédéric Sabouraud, Dork Zabunyan et Eugénie Zvonkine.

​Table ronde – Performance
Jeudi 24 mars 14h00 - 16h
En bas de l’escalator du bâtiment A
Non exposé

Alice Rime, Sylvia Chassaing, Mathilde Roussigné, Olivier Crépin, Emmanuel Reymond, et Carine Ariztia. L’art engage aussi les chercheurs, il les force à
l’exploration de formes nouvelles de « pratiques théoriques » aptes à déjouer le décalage entre des objets d’étude qui échappent aux catégorisations et aux divisions entre champs disciplinaires, et la nécessité de nouveaux modes de fabrication de nos réflexions, ainsi que des manières de les partager. Sous la forme d’une performance improvisée, nous lancerons une discussion publique et préparée entre jeunes chercheurs, en se demandant comment les recherches sur​ le contemporain se doivent d’être des actes théoriques engagés.

Vendredi 25 mars 13h30-14h45 – Amphi X
Concert Polyphonie-Polyrythmie
Vincent Manach et Lucille Eschapasse

Variant les répertoires et les effectifs, les étudiants de Licence du département Musique ouvrent une fenêtre sur leur pratique musicale dans les cours d’Intonation, principalement autour de la pratique chorale. Autour d’oeuvres de J.S. Bach, F. Mendelssohn, R. Schumann, S. Barber L. Vieuble, J. Sandström mais également C. Nougaro et un Spiritual bien chaloupé

Vendredi 25 mars – A partir de 19h Maison de l’étudiant
Le bal populaire de la Semaine des Arts

Avec le duo « Sons libres » Anne Diop et Adama Diop
Au bal, c’est le groupe qui mène la danse. Le plus difficile, c’est le premier pas, ensuite il nous donne la cadence, nous porte et nous emporte. On y est obligé de prendre conscience de soi et des autres. On y apprend beaucoup de choses, en dehors de la danse. Inutile de « savoir » danser, ici on apprend en faisant… Polka, valse, mazurka, scottish… Venez partager la joie et le plaisir de bouger ensemble, https://www.youtube.com/watch?v=fHivZ9QYR8​​)
Le bal n’est pas nostalgique, tourné vers le passé, le bal est un horizon (Rémi Hess)

[Programme complet en pièce-jointe]

  • Documents joints
  • A LA UNE



    Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Appel à communication




    Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




    Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




    Recherches en danse n° 5




    Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




    Edition Danse.com




    Le Doctorat à la loupe




    Suivre les nouveautés du site en RSS


    TOUTES LES UNES