`
Espace doctorants en danse

FRISON, Hélène

Titre de la thèse : La réception des Ballets russes à Madrid et Barcelone (1916 – 1929)

Discipline : Études ibériques et latino-américaines

Directeur de thèse : Serge Salaün

Université : Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle
École doctorale : ED 122
Équipe de recherche ou laboratoire : Centre de Recherche sur l’Espagne Contemporaine (CREC) de Paris 3

Date de soutenance : 29 novembre 2014


Résumé de thèse : La compagnie des Ballets russes, fondée par Diaghilev en 1911, constitue un tournant dans l’histoire de la scène occidentale. Reprenant le principe de l’œuvre d’art totale, la troupe propose des spectacles composés par des peintres, des chorégraphes et des musiciens. Leur succès est fulgurant et leur influence décisive. Cette thèse se propose d’étudier la réception des Ballets russes en Espagne. Alors que l’Europe est en guerre, la Péninsule constitue une terre d’accueil propice aux échanges. Les intellectuels du pays s’interrogent sur les possibilités de rénover la scène théâtrale et sont attentifs aux expériences qui viennent de l’étranger. Les ballets que propose la compagnie entrent en résonnance avec leurs propres préoccupations. Ils posent à la fois la question de la tradition au sein de la modernité, du national et du cosmopolitisme et s’exportent à l’étranger. Ce travail s’attache à confronter les différentes réceptions qui sont simultanément menées dans les deux capitales culturelles de l’Espagne au moment où les régionalismes s’affirment toujours plus. La présentation de l’état des lieux de la scène espagnole constitue le premier moment de cette thèse. La deuxième partie est entièrement consacrée à la première saison (1916) que la compagnie donne en Espagne ainsi qu’aux débats auxquels elle donne lieu. Les troisième et quatrième parties mettent en miroir les lectures qui sont faites à Madrid puis à Barcelone et présentent les singularités de chacune des deux capitales culturelles du pays.

Notice biographique : Après avoir obtenu l’agrégation d’espagnol (2008), Hélène Frison a réalisé sa thèse sur la réception des Ballets russes à Madrid et Barcelone (1916–1929) sous la direction du Professeur Serge Salaün à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle. Ses recherches portent sur les transferts culturels entre la France et l’Espagne dans les domaines de la danse et de la musique dans les premières décennies du XXe siècle. Les réflexions et débats qui surgissent dans la presse espagnole ainsi que les liens qui s’établissent entre les artistes et les intellectuels – espagnols et français – constituent le cœur de ses recherches. Hélène Frison est PRAG (espagnol) à l’université de Paris 13. Elle est membre à titre principal du Centre de Recherche sur l’Espagne Contemporaine (CREC) de Paris 3.

Liste des principales publications :
« Joaquín Rodrigo, ambassadeur de la musique espagnole à Paris ? », communication s’insérant au sein du colloque El Colegio de España en París. Una encrucijada cultural franco-español (1924 – 1970), coorganisé par le Centre de Recherche sur l’Espagne Contemporaine (XIXe – XXIe) de Paris III – Sorbonne Nouvelle et le Colegio de España, 24 et 25 octobre 2015.
« La réception des Ballets russes à Barcelone (1917 - 1929) », Slavica-Occitania, Université de Toulouse-Jean Jaurès, n°43, à paraître.
« La réception des Ballets russes à Madrid et Barcelone (1916 - 1929). Résumé de thèse », Bulletin d’Histoire Contemporaine de l’Espagne, Université de Provence, 2015, n°51, à paraître.
« La réception des Ballets russes à Madrid et Barcelone (1916 - 1929). Résumé de thèse », Cahiers de civilisation espagnole (de 1808 au temps présent), Histoire politique, économique, sociale et culturelle, Université Paris Ouest Nanterre, printemps 2015, n°14, http://ccec.revues.org/5765 ; DOI : 10.4000/ccec.5765.
« Un salto de Nijinski no puede ser contado. Ortega y Gasset, spectateur des Ballets russes », Bulletin d’Histoire Contemporaine de l’Espagne, Université de Provence, 2015, n°50, p. 221 – 235.
« Le Tricorne : le folklore comme modernité », in Mélina Cariz, Alice Delmotte-Halter, Salomé Roth, Vinciane Trancart (dir.), Arts du folklore : Europe – Afrique – Amériques, Nancy, Presses Universitaires de Nancy-Éditions Universitaires de Lorraine, coll. EthnocritiqueS, 2014, p. 39 - 57.
« La musique espagnole de Maurice Ravel », actes de la Journée d’étude « Musique, Chant et Danse en Europe Latine et Amérique Latine » organisée par l’Université de Paris III – Sorbonne Nouvelle, 24 mars 2011.
Publication en ligne : http://www.univ-paris3.fr/colloques-et-publications-en-ligne-de-l-ed-122-18731.kjsp?RH=1232646198236, p. 100 - 116.
« À la recherche du temps perdu, sa réception en Espagne avant 1936 », in Nicole Fourtané, Michèle Guiraud (dir.), Emprunts et transferts culturels dans le monde luso-hispanophone : réalités et représentations, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 2011, p. 149 - 162.
« L’Espagne et les Ballets russes », Colloque international « Échange(s) : concepts, enjeux et dynamiques » organisé par l’Université de Paris III – Sorbonne Nouvelle, 18 – 19 novembre 2011, à paraître.

Contact : frison.helene@gmail.com

A LA UNE



Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Appel à communication




Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




Recherches en danse n° 5




Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




Edition Danse.com




Le Doctorat à la loupe




Suivre les nouveautés du site en RSS


TOUTES LES UNES