`
Espace doctorants en danse

GIVORS, Martin

Intitulé de la thèse : Le rôle de l’affect dans la mutation des corporéités

Disciplines : Arts du spectacle

Directeur de thèse : Gretchen Schiller

Université : Université Grenoble Alpes
École doctorale : École doctorale n°50 (Langues, Littérature et Sciences Humaines)
Équipe de recherche ou laboratoire : EA 7355 Litt&Arts

Année d’inscription en thèse : 2014


Résumé de thèse : Ma recherche est consacrée à l’étude du rôle de l’affect (Massumi) dans la mutation des corporéités (Bernard) de danseurs aux parcours interdisciplinaires ou interstylistiques, ceci à l’aide d’une méthodologie de type anthropologique. Il s’agit donc pour moi de porter à l’étude les processus de transformation des corps virtuels, des imaginaires kinesthésiques et des utilisations des Souffles internes. J’effectue pour ce faire un travail de terrain auprès de danseurs des compagnies Eastman et Yoann Bourgeois tout particulièrement.

Notice biographique : Martin Givors est doctorant contractuel à l’Université Grenoble Alpes sous la direction du Pr. Gretchen Schiller. Formé à la littérature et aux arts du spectacle à l’université, au jeu d’acteur à la Comédie de Valence, ses recherches portent sur le rôle de l’affect dans la mutation des corporéités des danseurs dans une perspective cognitive et anthropologique. Il est aujourd’hui co-fondateur du Collectif artistique Equinoxe à Grenoble et assistant professeur en Qi Gong au sein l’École de Médecine Chinoise et de Qi Gong d’Annecy.

Contact : martin.givors@u-grenoble3.fr

A LA UNE



Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Programme




Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




Recherches en danse n° 5




Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




Edition Danse.com




Le Doctorat à la loupe




Suivre les nouveautés du site en RSS


TOUTES LES UNES