`
Espace doctorants en danse

Appel à communication • Chanter sous la pluie après Gene Kelly, 11 mars 2015, Paris

En partenariat avec le Théâtre du Châtelet, le laboratoire VALE et le programme de recherche PRITEPS de l’Université Paris-Sorbonne organisent le 11 mars 2015 une journée d’études bilingue sur le sujet suivant :

Chanter sous la pluie après Gene Kelly
La comédie musicale de la scène à l’écran et de l’écran à la scène

•> Date limite : 15 décembre 2014

Nombreux sont les exemples de comédies musicales créées à la scène avant de devenir des classiques du cinéma américain (Gay Divorce/The Gay Divorcee, On the Town, West Side Story). Plus rares, mais non moins signifiants, sont les cas d’œuvres réalisées d’abord au cinéma avant d’être adaptées pour le plateau (42nd Street, Mary Poppins, Singin’ in the Rain).
À l’occasion de la création par le Théâtre du Châtelet de An American in Paris (première mondiale) et Singin’ in the Rain à la saison 2014-2015, cette journée d’études se donne pour objet d’interroger les modalités du transfert des comédies musicales, de la scène à l’écran et de l’écran à la scène. Cette problématique du passage d’un médium à l’autre se décline en plusieurs axes :

  • composition de l’œuvre : adaptation ou réécriture du livret, coupes et ajouts dans la partition, choix chorégraphiques... Ce questionnement sur la (re)construction de la comédie musicale intégrée s’envisage sous un angle esthétique autant que sous un angle pratique (durée du spectacle, droits d’auteurs, mise en place des numéros pour la caméra ou pour le plateau, etc.).
  • horizon d’attente et positionnement du spectacle « second » par rapport à la version « de référence » : clins d’œil, influence, innovation, hommage ou rupture dans les choix de mise en scène, de direction musicale et d’interprétation. Cet axe met en jeu les questions d’auctorialité, d’appropriation de l’œuvre et d’originalité. Il engage également les modalités de la réception, notamment en ce qui concerne les rôles marqués par un interprète célèbre et les scènes iconiques.
  • traitement de la référence ou auto-référence à l’art et à la technique : on pense notamment à la représentation de Broadway dans 42nd Street, au thème pictural de An American in Paris, qui invite une réflexion sur le tableau peint, le tableau filmé et le tableau dansé, et à l’intrigue toute cinématographique de Singin’ in the Rain, avec sa résonance visuelle (la couleur et le noir et blanc) et sonore (jeu sur le parlé, le chanté, le mimé) ou son discours ambigu sur le doublage. Cette réflexion pourra s’ouvrir sur la double question de la (méta-)théâtralité et de la (méta-)cinématographicité.

Le corpus privilégié pour les œuvres sources sera celui des comédies musicales classiques, produites à Broadway ou à Hollywood entre 1927 et 1964.
La journée d’études comprendra une table ronde avec les artistes et responsables de la programmation du Théâtre du Châtelet.

Les propositions de communication de 200-300 mots, en français ou en anglais, accompagnées d’une brève bio-bibliographie, sont à envoyer pour le 15 décembre 2014 à Anne Martina (UFR de littérature française et comparée) et Julie Vatain-Corfdir (UFR d’anglais) : anne.martina@gmail.com et julie.vatain@gmail.com .

A LA UNE



Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Appel à communication




Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




Recherches en danse n° 5




Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




Edition Danse.com




Le Doctorat à la loupe




Suivre les nouveautés du site en RSS


TOUTES LES UNES