`
Espace doctorants en danse

Appel à contribution • Transferts culturels et études de genre, 6-7 juin 2014, Paris

Transferts culturels et études de genre

Journées d’études doctorales de l’École Doctorale 122 « Europe latine et Amérique latine »,

Université Sorbonne Nouvelle - Paris III

6 et 7 juin 2014

•> Date limite : 31 mars 2014

Les récentes polémiques soulevées en France autour des études de genre montrent l’émergence d’un domaine disciplinaire de plus en plus présent dans le champ médiatique et scientifique international.

Nos journées d’étude désirent revenir sur la situation contemporaine des études de genre et sur ce qu’elles peuvent signifier pour nos domaines disciplinaires (littérature, langue et civilisations étrangères), en choisissant le point de vue du transfert culturel.

Ce n’est qu’à travers une approche interdisciplinaire qu’il est possible de retracer l’évolution temporelle et spatiale des notions de "masculin", de "féminin", de "genre" et "d’orientation sexuelle".

À partir de leur inscription dans le langage même, ces catégories structurent les cultures de manière variable. Elles demandent donc à être définies, redéfinies ou mise en discussion à travers une réflexion anthropologique, socio-historique, philosophique.

Nous encourageons donc vivement les approches comparées et contrastives entre aires culturelles et périodes différentes, en insistant en particulier sur les liens de transfert culturels et traductifs.

Le cadre chronologique proposé est délibérément ample : il va du XVe au XXe siècle. Seront privilégiées les études portant sur l’Europe latine et l’Amérique latine : les autres aires culturelles ne sont pas exclues pour autant.

Trois axes pourront guider la réflexion :

1. Théories du genre et pratiques interculturelles

Comment le discours sur le genre évolue historiquement, de quelle manière est-il traduit, adapté, déformé, approfondi, à l’échelle internationale ? Nous pourrions par exemple nous intéresser à l’histoire et à l’étude de la pensée féminine et féministe, à leurs conquêtes et aux oppositions qu’elles ont rencontrées et qu’elles rencontrent encore aujourd’hui. L’intérêt pourra porter aussi sur les formes les plus récentes d’instrumentalisation, de récupération politique ou de banalisation de ces pensées. En particulier, on pourra interroger leur articulation aux mouvements d’émancipation homosexuels ou "queer". Enfin, l’accent sera mis sur la portée concrète de ces théories et sur leur articulation à des pratiques, à des situations historiques singulières. Il ne s’agira pas donc de refouler leur lien à l’action politique et au militantisme, mais plutôt de le recontextualiser.

2. Créativité artistique et productivité analytique

Parmi toutes les pratiques produites par les théories de genre, le lien avec la production d’œuvres d’artistiques nous paraît particulièrement prégnant. Quelle est donc, historiquement, la productivité de ces champs théoriques dans le domaine de l’art et de la littérature ? Comment l’art traduit des points de vue genrés ? D’autre part, en quoi ces études permettent-elles de jeter aujourd’hui un regard neuf sur nos objets de recherche, en adoptant, par exemple, de nouvelles méthodologies ? Peuvent-elles contribuer à éclairer des objets d’études donnés, ou même à constituer de nouveaux corpus ?

3. Intersection, transferts, traductions

Le discours sur le genre est lui-même en incessant transfert et traduction. La dislocation des catégories culturelles, linguistiques, et des catégories de genre semble aller de pair. Inversement, on remarque des similarités dans les mécanismes d’exclusion, de négation et "domestication" de l’étranger (Saïd) qu’il soit linguistique, culturel et/ou sexuel. Ce dernier axe de réflexion pourra ainsi s’appuyer sur le concept d’intersection pour travailler sur le lien complexe qui existe entre les théories de genre et les transferts culturels.

Modalités

Les résumés de propositions de 300 mots environ sont à envoyer aux organisateurs : Emilio Sciarrino et Elisabetta Simonetta (sciarrino.emilio@gmail.com , elisabetta.simonetta@gmail.com) avant le 31 mars.

A LA UNE



Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Programme




Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




Recherches en danse n° 5




Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




Edition Danse.com




Le Doctorat à la loupe




Suivre les nouveautés du site en RSS


TOUTES LES UNES