`
Espace doctorants en danse

Séminaire • Interroger / défier le modernisme / la modernité, 2013-2014

Interroger / défier le modernisme / la modernité

Séminaire suivi de Journée d’étude

Organisateurs : Centre Interuniversitaire d’Études Hongroises et Finlandaises (CIEH&CIEFi, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), EA 172 Centre d’Études et de Recherches Comparatistes (CERC, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), Projet Collège Doctoral Européen en Sciences Humaines et Sociales
Directeur : Harri Veivo

Les récits de « modernisme » et « modernité » sont sujets aujourd’hui à un questionnement qui cherche à mettre en valeur l’hétérogénéité et l’incommensurabilité des discours, styles, pratiques et parcours d’écrivains, artistes et intellectuels subsumés d’habitude sous ces notions. Il est de plus en plus difficile de faire appel aux modèles explicatifs conventionnels de l’historiographie du modernisme ou de la modernité, qu’il s’agisse du modèle spatial et sociologique du centre et de la périphérie ou du « grand récit » du progrès. Nous ne sommes cependant pas face à une disparition du modernisme ou de la modernité dans une post-modernité elle-même problématique, mais plutôt confrontés à une modernité liquide et plurale et à des réseaux de modernismes déplacés dans le temps et dans l’espace, à cheval sur les frontières nationales, interprétés et transformés, critiqués et contestés, ou simplement abandonnés en faveur de la tradition – en d’autres termes, face à un réseau créatif qui défie et en même temps aide à redéfinir les limites du modernisme et de la modernité en transformant les contradictions et tensions internes en dynamiques unifiantes. S’inspirant de travaux récents qui ont cherché à pluraliser la recherche sur la littérature et les arts modernes et de l’avant-garde du 20e siècle, ce séminaire et la journée d’étude qui le clôt cherchent à mettre en valeur les défis au modernisme et à la modernité ainsi que les modernismes alternatifs dans des contextes nationaux et transnationaux différents, avec une attention particulière apportée aux questions de la géographie critique, des diasporas, des transferts culturels et de la transformation de la société.

Programme

15 novembre 2013, 15h-18h, 17 rue de la Sorbonne, Paris.

  • Harri Veivo (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : Les avant-gardes entre théorie et histoire
  • David Cottington (Université de Kingston) : Whose Modernism ? Comparing practices and professionalisms within and between the cultural avant-gardes of Europe, 1900-1925

29 novembre 2013, 15h-18h, 17 rue de la Sorbonne, Paris.

  • Benedikt Hjartarson (Université d’Islande) : Domesticating the Avant-garde. Provincialism, Subversion and Ideological Critique in the Cultural Periphery
  • Mateusz Chmurski (Université de Lorraine) : Modernisme(s) d’Europe centrale ?

13 décembre 2013, 15h-18h, 17 rue de la Sorbonne, Paris.

  • Tomi Huttunen (Université de Helsinki) : Autogenetic Russian Avant-Garde
  • Sophie Coeuré (Université Denis Diderot – Paris 7, Laboratoire ICT) : La modernité de la révolution russe dans la revue Clarté au début des années 1920 : circulations politiques et artistiques

17 janvier 2014, 15h-18h, 17 rue de la Sorbonne, Paris.

  • Sascha Bru (KU Leuven) : Avant-Garde Temporalities and Histories
  • Tiphaine Samoyault (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : Le moderne face au contemporain

31 janvier 2014, 9h30-18h, Institut Finlandais de Paris, 60, rue des écoles, Paris.

  • Journée d’étude internationale

Renseignements : harri.veivo@univ-paris3.fr

  • Documents joints
  • A LA UNE



    Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Appel à communication




    Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




    Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




    Recherches en danse n° 5




    Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




    Edition Danse.com




    Le Doctorat à la loupe




    Suivre les nouveautés du site en RSS


    TOUTES LES UNES