`
Espace doctorants en danse

Appel à contribution • Procédures et contraintes : quels enjeux pour la création contemporaine ?, Saint-Etienne, 8-10 octobre 2014

Procédures et contraintes : quels enjeux pour la création contemporaine ?

Colloque international organisé par le CIEREC (EA 3068), Université de Saint-Etienne, les 8, 9, 10 octobre 2014

•> Date limite : 31 janvier 2014

Les procédures et les contraintes que se donnent ou subissent les artistes sont partie prenante du processus de création. Elles peuvent être pensées comme disjointes (les contraintes ne requièrent pas la mise en place de procédures, les procédures ne sont pas perçues comme des contraintes) ou au contraire comme conjointes (les procédures constituent les contraintes et les contraintes engendrent des procédures).

À la lettre, la procédure permet d’aller de l’avant, de progresser. Le terme appartient au vocabulaire du droit pour désigner une série de formalités qui doivent être successivement remplies ; à celui de la programmation informatique car il permet de maîtriser la complexité des tâches ou des programmes, en constituant une suite cohérente d’instructions ; il désigne aussi une démarche philosophique ou scientifique. Cependant, en tant qu’il désigne un ensemble de moyens artificiels et leur utilisation réglée en vue d’une fin concrète, un ensemble de règles d’organisation ou de formalités à observer lors de l’exécution, il concerne également le champ de l’art, celui de la création, de la réception, de la critique.

Les contraintes extérieures que rencontrent les artistes sont multiples (temporelles, spatiales, sociales, financières, culturelles ou liées aux matériaux et aux techniques utilisées). Les contraintes que l’artiste se donne constituent un cadre ou un système avec lequel il crée. Les règles adoptées sont parfois héritées de la tradition, d’autres fois arbitraires. Elles sont susceptibles de déclencher la création, de la programmer tout en ménageant une ouverture à l’aléatoire, à l’événement ou, à l’inverse, de se cristalliser en dérives formalistes tournant à l’exercice.

Une attention particulière sera accordée à la manière dont certaines contraintes opératoires ou procédures de création peuvent se situer à un niveau suffisant de généralité ou d’abstraction pour être exploitées dans des champs artistiques différents. On se demandera si certains protocoles sont transférables d’un art à l’autre, permettant ainsi d’accéder à des réalisations inattendues, des solutions techniques inédites, des résultats formels imprévus.

Pour la période de l’extrême contemporain et dans les domaines des arts plastiques, de la photographie, de la musique, du design, de la littérature ou d’autres arts encore pourront être envisagées les interrogations suivantes :

En quoi les conditions d’une commande ou d’un concours peuvent être considérées comme des contraintes fertiles pour la création ?
Quels sont les enjeux de l’effacement ou de la lisibilité des procédures et des contraintes dans l’œuvre finie ?
Quelle est la portée du recours à des procédures ou contraintes communes dans différents médiums ?

Proposition de communication : un titre précisé par 1 page. Elle est accompagnée d’un curriculum vitae succinct indiquant le lieu d’activité et les 3 dernières publications et adressée par courrier électronique
à Danièle Méaux (daniele.meaux@wanadoo.fr)
et à Béatrice Ramaut-Chevassus (beatrice.ramaut@wanadoo.fr)
avant le 31 janvier 2014.

Une réponse du Comité Scientifique sera communiquée au plus tard le 31 mars 2014.

Le programme du colloque sera diffusé fin mai 2014.

Comité scientifique :
Laurent Baridon (Professeur d’Histoire de l’Art Université de Lyon 2)
Valérie Dufour (Chercheuse qualifiée FNRS, Université libre de Bruxelles)
Itzhak Goldberg (Professeur d’Histoire de l’Art, Université de Saint-Étienne)
Danièle Méaux (Professeur d’Esthétique et Sciences de l’Art, Université de Saint-Étienne)
Jean-Pierre Mourey (Professeur émérite d’Esthétique, Université de Saint-Étienne)
Laurent Pottier (Maître de conférences HDR en musicologie, Université de Saint-Étienne)
Béatrice Ramaut-Chevassus (Professeur de musicologie, Université de Saint-Étienne)
Cristelle Reggiani (Professeur de Littérature du XXe siècle, Université de Lille 3)
Alexandra Saemmer (Maître de conférences HDR en Arts Numériques, Université de Paris 8)
Michael Sheringham (Professeur de Littérature française, Université de Londres)
Alexander Streitberger (Professeur d’Histoire de l’Art, Université de Louvain)

Responsable : Daniele Meaux / Beatrice Ramaut

•> http://portail.univ-st-etienne.fr

Adresse : CIEREC – EA 306835, rue du Onze-Novembre - 42 023 Saint-Étienne Cedex 2, France

A LA UNE



Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Appel à communication




Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




Recherches en danse n° 5




Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




Edition Danse.com




Le Doctorat à la loupe




Suivre les nouveautés du site en RSS


TOUTES LES UNES