`
Espace doctorants en danse

DI DONATO, Carla

Titre de la thèse : Alexandre Salzmann et le théâtre du XXe siècle

Discipline : Études théâtrales

Directeur de thèse : Georges Banu

Université : Université La Sorbonne Nouvelle – Paris 3 / Université partenaire de Rome III
École doctorale : ASSIC – ED 267 (Arts du Spectacle, Sciences de l’Information et de la Communication)

Date de soutenance : 10/06/2008


Résumé de thèse : Alexandre Salzmann est un « protagoniste paradoxal » du théâtre des premières années du XXe siècle : on ne le voit jamais vraiment parmi les protagonistes, mais on le trouve toujours dans des évènements de tout premier plan, dont il constitue semble-t-il un des moteurs secrets.
Inventeur de génie (dans la triade qu’il forme avec Appia et Dalcroze) d’un système d’éclairage ad hoc pour le spectacle chef d’œuvre Orphée et Eurydice acclamé par tous les réformateurs et les artistes inquiets du début du Vingtième, S. est célébré dans toute l’Europe comme le maître des lumières (Craig) et des variations les plus imperceptibles dans les tonalités de couleurs. Son itinéraire, et celui de sa femme Jeanne, épouse ensuite celui de Gurdjieff et de son Institut pour le Développement Harmonique de l’Homme (Fontainebleau-Avon, 1922).
La reconstruction historiographique de l’activité de Salzmann à Hellerau, d’abord, et de sa collaboration avec Gurdjieff, ensuite, trouve dans cette étude ses bases dans la recherche du lien existant entre sa première activité et celle avec Gurdjieff, au delà du rapport avec sa (future) femme Jeanne, et des liens existant entre les évènements et les relations qui, pour le théâtre qui ne termine pas dans le spectacle (Grotowski), l’a amené directement au centre de la “science du Mouvement”, fondement de la science du processus créatif, coeur quant à elle du théâtre du Vingtième.
En conclusion, dans l’histoire du théâtre, le cœur du parcours de Salzmann se trouve dans les croisements entre personnes, évènements et lieux, en regardant, volontairement, dans la direction inverse : avec un regard “tête en bas”.

Titre en anglais : Alexandre Salzmann and the XX Century theatre

Résumé en anglais : Alexandre Salzmann (S.) can be considered a « paradoxical protagonist » of the beginning of the XX Century theatre : he can never be clearly identified among the protagonists, but he can always be discovered in all major events, which he appears to be one of the hidden engines of.
Genial inventor (in Hellerau triad with Adolphe Appia and Émile Jaques-Dalcroze) of a lighting system created ad hoc for the masterpiece performance Orphée et Eurydice (1913), highly praised by all the theatre reformers and restless artists of the first half of the XX Century, S. is celebrated all over Europe as maître des lumières / master of lights (Craig) and of the most imperceptible variations between shades of colours. Afterwards his itinerary (together with his wife, Jeanne) joins the one of Gurdjieff and his Institute for the Harmonious Development of Man (Fontainebleau-Avon, 1922).
In this research the historical reconstruction of S. professional experience in Hellerau, first, and collaboration with Gurdjieff, then, has its foundations laid in the following questions : how were the two mentioned experiences linked, out of his relationship with his (future) wife Jeanne ?
Which was the junction of events and relationships that, as per the theatre that does not end into the performance (Grotowski), led him straight to the centre of the “science of the Movement”, as hinge of the science of the creative process, heart of the theatre of the XX Century ?
To conclude, in the history of theatre the core of S. itinerary can only be intercepted in the complex entanglement of people, events and sites, while intentionally looking at it with an “upside-down” approach.

Mots-clés en français : théâtre, éclairage, danse, acteur, spiritualité
Mots-clés en anglais : theatre, lighting, dance, actor, spirituality

Unité de Formation et de Recherche : U.F.R. d’études théâtrales - Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Adresse : Centre Censier 13, rue de Santeuil, 75231 - Paris Cedex 05


Notice biographique : Carla DI DONATO est Docteure en Théâtre et Arts du Spectacle, son domaine de recherche étant le théâtre du XXe siècle.
Au cours de ses études de Doctorat elle a mené une recherche très approfondie sur la figure et l’œuvre d’Alexandre Salzmann (1874-1934), de nationalité géorgienne, un homme formidable [1], chercheur de Vérité, inventeur il y a cent ans d’un système d’éclairage de génie tout à fait novateur pour le spectacle chef-d’œuvre Orphée et Eurydice de Gluck à l’Institut Dalcroze de Hellerau (été 1913), maître des Eclairages pour le Pélleas et Mélisande de Jacques Hébertot au Théâtre des Champs-Elysées en 1921 à Paris, loué par Antonin Artaud et collaborateur de Gurdjieff.
Son projet de thèse a été retenu en 2006 dans le cadre du Programme Vinci de l’Université Franco-Italienne (Section : France).

Carla DI DONATO a publié (décembre 2013) une monographie - issue de sa thèse de doctorat en trois volumes (1626 pages) et de ses publications - entièrement dédiée à la figure et à l’œuvre de Alexandre Salzmann.

En France, elle a obtenu la qualification aux fonctions de Maître de Conférence (Section : 18, Arts). Elle est actuellement affiliée à la communauté scientifique internationale Mélusine (Centre des recherches sur le Surréalisme, Dir. Henri Béhar, Sorbonne Nouvelle / EA 4400 CNRS).

En Italie, elle a obtenu la qualification de « Cultore della Materia » auprès du Département des Arts du Spectacle de l’Université de Rome III et collabore ainsi depuis 7 ans à son activité didactique dans la filière Théâtre et Arts du Spectacle en démarrant également ses projets de recherche en tant que ‘freelance’.
En Italie, elle est membre de l’Ordre National des Journalistes étant inscrite dans la liste des journaliste publicistes.

Elle a été invitée en sa qualité
• de chercheuse à des colloques internationaux :
en Grande-Bretagne : Colloque Projet européen : British Grotowski Project - juin 2009
à l’Université de Rome La Sapienza : Colloque Grotowski - octobre 2009
• et de conseillère scientifique :
Projet européen : 100 ans Festspielhaus Hellerau (1911/14 – 2011/14) - Exposition : Hellerau – l’atelier de l’art du futur - Conseillère Scientifique de la section : Alexandre Salzmann (lieux : Institut Français de Dresde, Centre Européen des Arts de Hellerau, Maison de l’Architecture de Strasbourg et ENS de Lyon).

Danseuse moderne et jazz, elle vient d’obtenir le « Diploma Nazionale » (Diplôme National) d’Enseignante de Danse Moderne (Ier niveau) délivré par le CONI (Comité Olympique National d’Italie) et poursuit sa spécialisation en danse moderne auprès du I.A.L.S. (Institut d’Entrainement des Professionnels du Spectacle) de Rome - cours de danse modern-jazz de Marco Ierva et danse moderne de Roberta Fontana.

Liste des publications :

DI DONATO, Carla. L’invisibile reso visibile. Alexandre Salzmann (1874-1934). Vita, opera e ricerca tra teatro, luce e movimento, Rome : ed. Aracne, 2013.

« Salzmann-Claudel, Hellerau 1913 : le théâtre de l’avenir s’épanouit », Bulletin de la Société Paul Claudel, n° 203, 3e trimestre, septembre 2011, Paris ;
« Alexandre Salzmann et Pelléas et Mélisande au Théâtre des Champs-Elysées », La Revue d’Histoire du Théâtre n° 238 (IIème trimestre - 2008), Société d’Histoire du Théâtre, Bibliothèque Nationale de France, Paris ;
« Primo Dossier Salzmann », avec une introduction de Franco Ruffini, revue d’études théâtrales Teatro e Storia n° 24, Année 2002-2003, Bulzoni, Rome ;
« Secondo Dossier Salzmann. Pelléas et Mélisande au Théâtre des Champs-Elysées (1921) », Teatro e Storia n° 27, Année 2006, Bulzoni, Rome ;
« Grotowski 2009 - Dossier Grotowski : « Un provino per Cieślak (Parigi, 1976). Nota sul personaggio di Gurdjieff per il film di Brook Incontri con uomini straordinari », Teatro e Storia Vol. 30, n° 1, nouvelle série, Année 2009, Bulzoni, Rome.


Contact : carla.didonato@alice.it

[fiche publiée en mai 2013]

[1cit. : René Daumal, Correspondances, lettre à Vera Milanova, nov. 1930

  • Documents joints
  • A LA UNE



    Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Appel à communication




    Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




    Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




    Recherches en danse n° 5




    Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




    Edition Danse.com




    Le Doctorat à la loupe




    Suivre les nouveautés du site en RSS


    TOUTES LES UNES