`
Espace doctorants en danse

Appel à contribution • L’artiste dans la tourmente : la question de l’engagement 1880-1950, 23 et 24 octobre 2013, Dijon

L’artiste dans la tourmente : la question de l’engagement 1880-1950

Colloque international - Université de Bourgogne

23 et 24 octobre 2013

•> Date limite : 27 février 2013

Conférencière invitée : Marina MacKay, University of Durham

La fin du XIXe siècle voit l’autonomisation du champ artistique à l’intérieur du déploiement de la logique capitaliste moderne, aux côtés d’autres champs eux-mêmes redéfinis. Toutefois l’autonomie n’est pas absolue, et le champ artistique et littéraire se trouve dès lors entretenir des rapports conflictuels ou plus iréniques avec le politique. L’engagement est l’un des modes de rapport au politique et ce colloque souhaite en étudier les modalités et l’évolution sur une période allant de 1880 à 1950, et qui correspond à un moment de bouleversements politiques.

Les crises politiques et les nationalismes de la fin du XIXe siècle, la Grande Guerre et ses prodromes ou les totalitarismes des années 1920-1930, font partie des événements qui ont en effet amené les artistes et les écrivains à explorer de nouvelles formes d’engagement, des modes d’implication plus efficaces ou plus audibles, à situer leur intervention dans des cadres nouveaux, ou à faire évoluer les conditions et les modalités de leur engagement public. Ce colloque vise donc à évaluer la façon dont la confrontation au politique et à ses bouleversements a induit une diversité de modes d’actions artistiques ; il entend aussi cerner la façon dont, en retour, ces modes d’action ont pu infléchir le politique ou lui donner des contours inattendus.

On pourra explorer des thématiques comme celles des avant-gardes, de l’humanisme, du désenchantement et du réenchantement ; on pourra s’intéresser aux rassemblements formels ou informels d’artistes et d’écrivains, sans négliger la question des prises de paroles et des prises de positions individuelles ou collectives ; on pourra également étudier les phénomènes de scandale, les pratiques de l’appel, du manifeste et de la manifestation publique. En regard de la pratique de la censure, mais pas exclusivement, le rôle de l’illustration entendue au sens large pourra également apporter à la réflexion un concours appréciable, et une place privilégiée sera accordée aux changements observables dans le domaine des revues littéraires et des magazines artistiques. Une attention particulière sera accordée aux aspects les moins étudiés dans le domaine de la presse d’artistes, et notamment aux revues de l’entre deux guerres qui ont suivi la fin des avant-gardes. Les périodes charnières, les moments de rencontre ou de conflits entre sensibilités divergentes seront privilégiés, dans le but de réexaminer le topos de la rupture qui semble dominer ce que certains critiques ont pu appeler ’la fable moderniste’.

Ce colloque interdisciplinaire a vocation à rassembler les chercheurs en SHS : littérature, histoire, histoire de l’art, histoire du livre et des médias, sciences politiques. Même si le domaine littéraire britannique est appelé à constituer l’essentiel des préoccupations, ce colloque se veut résolument ouvert aux formes d’engagement inspirées par les écrivains et par les artistes britanniques au-delà de l’aire culturelle britannique ou anglophone. Les participants pourront aborder la notion d’engagement à travers des figures spécifiques ou à travers la nature des liens qui se sont tissés avec le politique pour façonner le paysage artistique et intellectuel anglophone de ces décennies, à l’articulation du XIXe siècle et du court XXe siècle.

Les communications se feront en anglais ou en français, et feront l’objet d’une publication, après évaluation par un comité scientifique.

Ce colloque international et interdisciplinaire s’inscrit dans le programme de la quatrième année d’un projet de recherche PARI intitulé « L’ARTISTE, REPRÉSENTATIONS ET PRATIQUES », porté par le laboratoire du Centre Interlangues (EA-4182), le Conseil Régional de Bourgogne et la MSH de l’Université de Bourgogne.

Les propositions d’une longueur de 400 mots maximum sont à envoyer à :
francoise.bort@u-bourgogne.fr
benedicte.coste@u-bourgogne.fr

Date limite d’envoi des propositions : 27 février 2013

Acceptation des propositions : 10 mars 2013

Responsable : Bénédicte Coste et Françoise Bort

Adresse : UFR Langues et communicationsUniversité de Bourgogne2 Bd Gabriel21 000 Dijon

A LA UNE



Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Programme




Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




Recherches en danse n° 5




Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




Edition Danse.com




Le Doctorat à la loupe




Suivre les nouveautés du site en RSS


TOUTES LES UNES