`
Espace doctorants en danse

SINI, Alessandra

Intitulé de la thèse : Corps, espace et mouvement : les transformations dans la recherche chorégraphique italienne entre 1995 et 2010.

Disciplines : Arts : Danse

Directeur de thèse : Marina Nordera
Co-directeur : Daniel Tercio Ramos Guimaraes

Université : Université de Nice Sophia Antipolis
École doctorale : LSHS
Équipe de recherche ou laboratoire : CTEL, axe 4

Année d’inscription en thèse : 2011/2012


Résumé de thèse : Ce projet se situe dans le domaine des études en danse et met en œuvre une approche de recherche novatrice sur l’histoire de la danse et sur la performativité et l’esthétique des arts contemporains. Le regard se focalise sur le corps et sur ses transformations dans la recherche chorégraphique italienne récente (1995/2010).
La finalité du projet est de comprendre quelles sont les urgences conscientes ou inconscientes, personnelles, existentielles et/ou socioculturelles, qui motivent la recherche d’un auteur-chorégraphe.
Seront déchiffrées les modalités pratiques grâce auxquelles s’expriment les urgences artistiques actuelles liées au travail sur le corps et sur l’espace. Les compagnies de danse auxquelles je veux m’intéresser seront celles dirigées par chorégraphes-auteurs qui font de la recherche la base de leur méthodologie créative, en déstructurant le format spectaculaire. La danse dite « de recherche » dans le conteste italien, choisit la non-homologation, indique la voie pour éviter l’accoutumance à des modèles esthétiques acceptés et incorporés sans esprit critique.
Des outils d’analyse seront élaborés afin d’explorer les qualités d’une œuvre chorégraphique et l’envisager ensuite dans l’ensemble du projet créatif du chorégraphe. Il sera ainsi possible construire un parcours comparatif entre différents projets créatifs, en soulignant, s’il y a lieu, leurs caractéristiques communes ou bien leurs différences.
Regarder aux manifestations nationales de la danse de recherche et comparer signifie probablement se rendre compte que certains thèmes et caractéristiques traversent les frontières. Tenter de décrire les phénomènes de la danse italienne, française, belge, portugaise ou espagnole, pourrait porter la recherche à admettre des parcours qui éclairent la constitution d’une communauté artistique transnationale.
Le but est de mettre en contexte la danse « de recherche » italienne et celle évoluée dans une façonne différente dans le reste de l’Europe, à travers d’objets performatifs préalablement choisis.

Contact : alessandrasini99@gmail.com

[fiche publiée en septembre 2012]

  • Documents joints
  • A LA UNE



    Pratiques de thèse en danse, 14 novembre 2017 • Programme




    Atelier des Doctorant en danse, juin 2017 - Programme




    Pratiques de thèse en danse - Corps hors-codes, compte-rendu




    Recherches en danse n° 5




    Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




    Edition Danse.com




    Le Doctorat à la loupe




    Suivre les nouveautés du site en RSS


    TOUTES LES UNES