`
Espace doctorants en danse

Qui sommes-nous ?

ATELIER DES DOCTORANTS

PRATIQUES DE THÈSE EN DANSE - OUTILS A L’ŒUVRE

Discipline défiant les limites conventionnelles des champs du savoir, la danse est un objet de recherche transdisciplinaire, entre différents territoires ayant recours à divers outils méthodologiques de travail. Ces mêmes outils sont néanmoins souvent à identifier et à fabriquer.

Les ateliers Pratiques de thèse en danse - outils à l’œuvre visent à mettre en commun, à croiser et à affiner les méthodologies, les savoirs et les savoir-faire, les pratiques diverses rencontrés par les jeunes chercheurs sur leur chemin de thèse. Il s’agit ainsi de poser des jalons communs, nécessaires à promouvoir la recherche en danse au niveau national, en fédérant et en mettant en réseau les doctorants dispersés dans les diverses universités.

Espace d’échanges où sont présentées des spécificités méthodologiques diverses en tant que pistes envisageables de travail, les Pratiques de thèse en danse portent leur attention sur l’articulation entre recherche théorique et incorporation pratique et entre le mouvement et formulation de la pensée. Ces expériences « de mise en corps » apparaissent nécessaires pour connaître la danse.

Deux modalités sont envisagées pour les ateliers de recherche :

La Recherche en acte : participer à un espace de débat qui donne la possibilité aux doctorants d’exposer leur recherche, tout en essayant de ramener la discussion théorique à la dimension pratique. S’ouvrir à différentes modalités d’exposition, telles les conférences dansées, les représentations historiquement informées ou recréations, les analyses chorégraphiques, ou les tables rondes.

Les Labos du corps : promouvoir et renforcer les contacts des chercheurs en danse avec les artistes chorégraphes de la scène actuelle ; proposer ainsi des ateliers pratiques avec des artistes pour relier la recherche universitaire aux techniques corporelles, dans le cadre institutionnel offert par le CND. Ouvrir les Labos du corps à tout doctorant intéressé par la danse et provenant d’horizons pratiques et théoriques divers. Partager des espaces de décloisonnement entre théories et pratiques des danses, ainsi qu’entre les différentes époques historiques et aires culturelles étudiées.

Le visage de ces ateliers des doctorants en danse continue à se fonder, depuis leur naissance en 2007, sur un principe de partage des connaissances et de confrontation qui vise à mettre en commun les problèmes et les solutions trouvées au long des différents parcours de recherche, les discuter ensemble lors d’un débat, et les mettre en question par le corps. Les ateliers seront encadrés par des chercheurs affirmés, invités à partager leur connaissance avec tous les participants et à offrir des pistes de travail stimulantes.

Valoriser la spécificité du parcours universitaire en danse, c’est-à-dire l’ancrage dans et sur le corps du chercheur, est l’un des fondamentaux de ces rencontres ainsi que de nourrir réciproquement danse et recherche : penser pour danser et danser pour penser.


Équipe des doctorants/jeunes docteurs organisatrice des ateliers en 2016 :

Beatrice Boldrin, docteure en philosophie à Paris V Descartes,
Camille Casale, doctorante en études culturelles à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
Bruno Ligore, doctorant en danse à l’université de Nice Sophia Antipolis,
Bianca Maurmayr, doctorante en danse à l’université de Nice Sophia Antipolis ,
Alessandra Sini, doctorante en danse à l’université de Nice Sophia Antipolis.

Contact de l’équipe : doctorantsendanse@gmail.com

Contact au CND : recherche.repertoires@cnd.fr

A LA UNE



Pratiques de thèse en danse : Appel à communication




Compte-rendu : Interroger les archives




Recherches en danse est en ligne !




Écrire les sciences sociales. Un enjeu pour les jeunes chercheurs




Edition Danse.com




Le Doctorat à la loupe




Suivre les nouveautés du site en RSS


TOUTES LES UNES